Es-tu prt  mourir pour moi ?

C1_Anna.png


EN LIBRAIRIE
LE 01/01/1996

Essai
4x7,5 pouces
192 pages
16,95 $
2-89485-015-8

Bookmark and Share

Anna braillé ène shot

par Georges Dor

LE LIVRE
Le français n’est certes pas une langue morte, et la langue parlée au Québec a fait couler beaucoup d’encre depuis plus de trente ans : Pour ou contre le joual ? Y a-t-il une parlure proprement québécoise ? Est-ce renier la langue de nos pères et de nos mères que de revendiquer une certaine qualité de la langue parlée ici au Québec ?

Plus de trente ans après les insolences du frère Untel, Georges Dor tente, lui aussi, de voir clair dans ce débat. Comment exprimer clairement une idée, comment communiquer efficacement avec si on ne peut le faire qu’à travers des approximations, des balbutiements, des tournures de phrases acrobatiques, ce que l’auteur nomme notre magma d’expressions confuses, de mots tronqués et marmonnés, ce dérivé souvent incompréhensible de la langue française ?

Il est impensable de croire que l’on parlait ainsi au moment de la défaite de 1760. Serait-ce donc avec la conquête qu’à commencé la lente déstructuration de notre langue ? Serait-il juste de croire que tous les peuples conquis — et soumis à leurs conquérants — s’appauvrissent non seulement sur le plan matériel, mais aussi intellectuellement ?

Georges Dor lance à nouveau le débat, conscient qu’il peut rouvrir des blessures anciennes ou réanimer de vieux démons. Mais c’est à ce prix qu’il faut avancer, si nous voulons un jour remplacer le « Chu » par « Je suis » non équivoque et voir figurer le Québec parmi le concert des nations.

 

Georges Dor

Georges Dor est d'abord connu pour ses chansons qui ont fait vibrer des milliers de Québécois. Il a été, tour à tour, compositeur, chanteur, traducteur, réalisateur de théâtre et auteur. Il a publié des romans, des recueils de poésie et quelques essais sur la langue parlée des Québécois. Il est à ce titre un témoin privilégié de l'histoire récente du Québec.

Du même auteur: